Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 08:44

...le temps est pourrave?..mais pas que...

 

 

 

..l'été, c'est pas la saison d'husky, à moins de se retrouver dans l'autre hémisphère où c'est l'hiver, éventuellement s'entend sous-réserve de posséder  l'attirail à trainer qui va avec, bref, faut les conditions et des fringues adéquat, du bon poil, et, pour la queue de cheval, c'est au choix, si possible...



 

ce pour introduire que je me suis bouffé du néo-beatnik-revival pas sympathique en début de l'hebdomadaire, dommages?..une fois d'il y a 1 bon mois, je me suis fais un clown..pour préciser que je mange à la fin qui justifie du moyen, je vous narre ce qui peut sembler ne rien à voir, et pourtant...avertissement cependant, ce qui suit n'est absolument pas métaphorique ou inimaginable, en commençant par le clown, expert en démarche de coq derrière quidam en rue (ou poule?..), pour l'avoir d'abord vu de mes yeux, avec son costard bariolé mal taillé, l'appendice en plastique élastiqué par dessus ses étiquettes, sa cravatte au metre-carré et un maquillage sans éxagération celà dit, il état froncièrement impossible d'être dans l'erreur, et pourtant, même les clowns déconnent!..

 

 

 

la sienne de gourance aura été de me braquer en scène de son nez et son pistole à l'aqueux, le retour d'une telle barbarie si voyante  en foule aura provoqué fantastique et même quasi-gymnastique bond en arrière, façon antilope mais à l'envers, de ma viande, accompagné du plus strident des cris d'animal le pied dans le piège à fond..

l'effet fut boeuf, au point de le laisser bouche bêh, sans parade aucune, son cirque tout pété et la foule affolée..si ce n'est, à mots murmurés, "tu joues bien!.."...

 

..oui, bon, où qu'on en serait du propos à revenir à nos moutons?..cet aparté, chouette à considérer, n'ayant ici  qu'à nous rappeler la vacherie des apparences protagonistes et des situations à mordre des queues de serpents à sornettes..


ainsi donc, je la vois la minette, avec au bout de chaque mains une laisse, elle, en tenue commando hippie, arborant un flânant rose "peace and love" t-shirt, la sandale en peau de porc en paire, la jupe à par-terre, et son minois tout à l'inverse!.. tout froncé des yeux, la mâchoire à bloc, et ce petit cri aspiré à chaque pas des trois, à chaque fois qu'elle retirait , méchamment ...

c'est qu'au bout de ses accessoires à tenir, il y a du chien. Par voie de fait, elle n'en manquait pas, mais m'appâtat autrement qu'à chaud sourire dans le retour de mon sonar, j'allais courir à justicier son sale air, à la batman, sans savoir comme ensuite je frétillerais, goujat-gougeon, sans maille ni filet, de m'être pécho la souris...


Une gazelle et deux superbes bestioles adultes, husky de leur espèce, fortes en peine d'être à l'accroche et ramenés brutus vers l'arrière pour eux-elles (..je ne suis allé mâter sous leurs gambettes d'arrière..), ou l'avant pour elle(..qui je le rappelle, planquait les siennes..), à chaque pas en avant d'eux tirés par bras en arrière d'aile..??! d'elle...autant dire, que du trottoir d'en face et à son contresens, ça m'a comme hérissonné l'épineux pileux, derecerf (prononcer le "f", sinon, ça n'a aucun intérêt que je sois bestiaire, précisant qu'ensuite je fus bien loin d'être en brute, pas de drame, nous ne fumes dans les bois, et les bêtes, sanglées.......oui, il faut un peu de temps.....est-ce que votre bouche rit?....)


..derechef donc, je me cale la chaussée comme un lièvre sur l'autoroute, histoire d'aller causer deux mots aux dits-clébards, et l'attention d'une caresse, rendue joyeusement aussitôt à coup de baveuse à qui mieux-mieux, toutes nos courses stoppées, net, nous donnant le temps comme faire "oh mais non!" à repousser où ça tirait..je savais qu'elle prendrait la mouche, je ne savais encore comme celà s'envolerait une fois au bout de ma ligne.


là j'ai vu qu'elle était plutôt mimi la nénette une fois sans faire dans la tension à la "maitrise" de ses bêtes.

Ainsi, dans sa toute proximité, me faisant laver les paluches à coup de bâvantes,  et puisque j'en étais à piailleries conséquentes, je faisais fi du bon vieux et éprouvé "..c'est quelle marque vos chiens?" pour aussi sec étaler ce qui trainait à propos dans mon éléphantesque mémoire à ne pas se tromper, ainsi :

"tu sais?(cordial), les husky, ça tire des traineaux depuis si longtemps dans le gêne de la gène que toi, tu risques de perdre temps et force à tenter de les retenir bêtement à chaque foulée...." et tout en taillant la bavette, ma main trouve le crochet de la longe, pendant que l'autre taquine et caline les truffes excitées et les nuques jusqu'aux colliers...

"en principe, d'après un truc que j'ai vu à la télé, pour qu'ils soient bienheureux à la balade, ils doivent taper du coussinet au moins pendant 20 bornes à cavaler, surtout sans traineau!.." et déclic!!.....


.......pourquoi je l'ai lâché?........si prêt à la toute berzingue, le chien a pris ses pattes à mon coup et filé avant que je lui parle des dangers de la circulation!..le deuzième toujours lié mais tant émulé qu'il en fila le train, entrainant évidemment une maitresse à sandales-cuir et si attachée à ses chiens dans un sprint loin d'être félin (..ben, les sandales hein! c'est pas fait pour la cavalcade, comme les sabots!..), me surprenant totalement de ne pas avoir à ramasser pelletées de crottins d'injures après telle débandade, dont 3 sur 4 aux dents et langues bien en vue et à l'esclaffade, moins un clown donc, furent à ce point urbains et.....instinctifs?...

 

j'ai sitôt repris mon trottoir, foutrement jouasse d'aucune envie quelconque de me retourner, me disant qu'à me chercher les poux, qu'en cas de signalement, le seul tatouage qu'elle aurait pu apercevoir est ce discret "mort aux vaches", posé en tête et signature sur le doigt préhensible d'une main du haut d'un primate d'espèce de conque!(..feu rouge-feu vert, pas eu le temps d'expliquer au cabot, là je m'en suis voulu!..) qu'ensuite, j'aurais pu tout de bloc nié les faits, jamais le chien n'aurait témoigné à charge, puis que l'une et l'autre ne furent jamais ma maitresse ou mon chien m'sieurs l'juges!..comment ça vous êtes véto?........

 

 

et puis là, de chez AmiEs des mauvais empoilés au pileux dru, je trouve ce lien, j'ai chialé comme une taupe sur une serviette de plage au soleil sans lunettes...amer..


 

du coq à l'âne?..des gambettes jusqu'au bec dans le fumier,  à braire?...

 

..deufr...

 

Mardi 2 août 2011

Cette vidéo à été précédement mise en page par Charles Tatum dont nous relayons souvent  sur Nosotros ou ici même ce qu'il publie sur ses pages intitulées "susauvieuxmonde" //voir le lien ci-après//.

 

Voici qui devrait vous faire passer à tous "de bons moments" avant de débattre plus avant du sujet qui , nous n'en doutons pas, sera argumenté dans tous les sens. Tout dabord dans celui de la révolte, de la honte, de la rage.

Steph.

 

 


 

Earthlings (Terriens), sous-titres français, 2005. 95'.

« Earthlings est un documentaire de long métrage sur la dépendance absolue de l'humanité à l'égard des animaux (animaux de compagnie, nourriture, habillement, divertissement et recherche scientifique) mais aussi sur l'irrespect total pour ceux qu'on peut aussi qualifier de "marchandises".

Le film est narré par Joaquin Phoenix, la musique est signée Moby (entre autres). Avec une étude approfondie sur les magasins d'animaux de compagnie, les usines à chiots, les refuges pour animaux, mais aussi les manufactures de cuir et de fourrure, les industries de hobbies sportifs et les professions médicales et scientifiques, Earthlings utilise la caméra cachée et jamais auparavant on n'avait vu ces pratiques au jour le jour, d'une des plus grandes industries au monde, qui se fonde entièrement sur l'utilisation d'animaux pour faire du profit.

Puissant, instructif et provoquant, Earthlings est de loin le documentaire le plus complet jamais produit sur la relation entre la nature, les animaux et les intérêts économiques des humains.

On trouve beaucoup de films défendant cette cause, mais celui-ci dépasse tout.

 

Des Terriens pleurent pour être entendus.

 

Téléchargez le film à http://veg-tv.info/earthlings. »

Par Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES Communauté : ARTICLES INVITES


 

.....



 



 


 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

deufr 07/08/2011 11:38






..pour les 30 millions, c'est pas de moule, y'a un bout du troupeau qui fait le crabe à la plage, se cache à l'eau, comme des poissons du lot qui pululent (houhou!!) à la pleine mule,  selon
son quartier de beauf, comme limace trouvant son mobil-home sur le dos pendant que lestes, cars coté bourgs, cognes, lentement, s'avancent, carapacés, la bave en rangée, enragés, en rangers, et
rouent de coups les pigeonnés voyageurs, ou les genoux en migration hors des passages zèbrés, ou les collés par-terre, ou ceux qui, d'avoir marre, à bout dans leurs jungles, rient et rugissent
après les vautours...allez donc trouver "l'humain" là-dedans?.. extinction? ou qui,du poulet ou de ce qui est dans l'oeuf fera le festin des nicrophorus investigator?..petite bébette ayant
toujours, dans la bouche, un cadavre, faut dire qu'elle le cherche bien!...






deufr 07/08/2011 01:02



..3 lignes 3 demie-heures, c'est la vitesse d'un paresseux à deux doigts(Choloepus didactylus), au galop piqué à vif!..l'envol de l'ordi-ramier qui nous pigeonne, ça
dépend de l'élan!..euh, sinon, pour l'arrêt , nier à poil? ou l'on brique à vrac tout par terre?..je dis ça, mais c'est qu'y'a des clam's qui s'perdent pour certains cons combles de merde!..


..dis Steph, on en aura, un jour, 30 millions d'amis?...héhéhé



Steph 06/08/2011 08:50



On ne pouvait rêver plus jolie introduction  pour ce sujet...traitant des assujetis...Choutette. ajouterai-je pour participer au bestiaire tien.


Les ordi rament la rédaction de ces trois ligne viennent de me demander 1h28 de temps...


Je t'embrasse.


Steph.



Présentation

  • : ..un blog d'un deufr ...
  • ..un blog d'un deufr ...
  • : ..si évoluer c'est s'élever et finir par se retrouver coincé sur une branche qui risque de péter chaque fois que tu bouges, si ce terme de "révolution" signifie juste tourner autour de...alors je préfère descendre et marcher vers ce qui, de toutes manières, attend, ..ça craque dans ces vieilles branches oû on s'accroche... ..comme en terre? errer?..Actions!!..
  • Contact

Profil

  • deufr
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...

Recherche

..ça Prend La Poussière!..