Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 19:43

..allez pirates! du boucan! on va pas se laisser taire!...

 

pirate

 

..petit billet piqué ici, http://www.faicmfsf.org/

 

Partie 1: LA MUSIQUE

 

Il y eut la radio. Cette fameuse radio à ampoule, son mono, trois longueurs d’ondes.

Il y eut le tourne-disques avec les vinyles 33t et 45t. La flèche rouge sur le tourne-disque indique l’adaptateur pour les différents tours, celui du 33 t ayant un trou plus petit que le 45t. Des disques qui coûtaient le lard du chat pour l’époque. Il fallait compter 5 chf pour un 45t à 2 chansons et pas moins de 30 chf à plusieurs chansons. Inutile de dire qu’on ne s’achetait pas des disques tous les jours…ni tous les mois, du reste.

C’est pourquoi les gens ont commencé à investir dans les appareils d’enregistrement musicaux. A gauche, pour les pros, le fameux Revox vu d’avion, branché sur la radio ci-dessus et avec lequel on passait des heures à enregistrer les disques des potos. Pour les moins pros, le cassettophone avec lequel on passait des heures avec le microphone devant le haut-parleur de la radio sur laquelle était aussi branché le tourne-disque ci-dessus.

Déjà la polémique enflait quant aux enregistrements des vinyles 45t et 33t

Et cela se compliqua sérieusement avec les chaînes compactes stéréo!!

Mais cela arrangea bien les démunis qui payaient leurs cassettes vierges 7 chf l’unité. Puis, avec les progrès, elles furent en pack de 5 pour 15 chf.

Partie 2: LES FILMS

 

 Il y eut la télévision. D’abord noir-blanc, puis couleur. Quelques chaînes qu’il fallait capter avec l’antenne posée sur le poste.

 Et il y eut, bien plus tard, les lecteurs-enregistreurs VHS avec ses fameuses cassettes qui permettaient d’enregistrer des films sur bande et de les conserver bien au chaud ou de les prêter. Les magasins de location de films commencèrent à fleurir ici et là et les copies de VHS à VHS aussi!

Déjà, la polémique enflait au sujet des droits d’auteurs sur les documentaires et les films “piratés”.

Partie 3: LES ORDINATEURS

D’abord, les programmes domestiques c’était ça. Des cartes perforées que l’on mettait dans les machines à laver. Une carte pour le 30°, une autre pour le 40°, 60° et une pour 90°.

Puis il y eut l’ordinateur domestique qui coûtait la peau des fesses avec ses fameux floppydisques de 5 1/4 de pouces et la disquette de 3,5 pouces. Ces floppydisques et disquettes étant des unités de sauvegarde, comme cela s’appelait. On pouvait se filer des disquettes pour installer des programmes.

A ce propos, le site excellent:

Les grands événements dans l’histoire des calculateurs et des ordinateurs

Déjà, la polémique enflait sur le partage et la copie de ces disquettes.

Partie 4: INTERNET

Excellent site: Histoire de Windows

 

 Et le grand évènement, ce qui alla bouleverser le monde de l’audio-vidéo-programmes et copies sur une unité standardisée, le fameux CD DVD. Le CD ou DVD simples qu’on ne pouvait que lire, puis les CD et DVD devinrent enregistrables à domicile. Les démunis pouvaient avoir accès à moindre coût les musiques, films et autres programmes. Le CD-DVD qui deviendra l’unité de sauvegarde par excellence. Une ère de partage qui ne plut pas vraiment aux artistes et autres profiteurs de copyrights.

De gauche à droite: on reconnait les CD DVD, puis le lecteur numérique et enfin le graveur CD. Ici, le graveur VHS sur CD-DVD

Déjà, la polémique enfla sérieusement et il était presque question de taxer les CD DVD vierges!

Vinrent les unités de sauvegarde dont la capacité de stockage ne cesse d’augmenter et les prix…de diminuer. A gauche, la fameuse clé USB et à droite, la carte mémoire flash surtout utilisées dans les appareils de photos. Car la photo a aussi évolué…

Débuta alors, il y a quelques années, le P2P, ou le “peer to peer”. Des internautes qui partagent leurs fichiers via internet, que ce soit des musiques, mais surtout des films.

Pour les programmes, on appelle cela des “open-sources”, des programmes gratos, développés avec l’aide de différents internautes et téléchargeables sur le net. Programmes qui, entre-nous soit dit, se révèlent parfois bien meilleurs, plus efficaces que ceux mis en vente.

Seulement voilà, les grands distributeurs n’apprécient pas trop ces manques à gagner et de voir ce pognon qui leur file entre les doigts! Ils en appellent alors aux grandes autorités et ils mirent un nom sur ce partage:

LE PIRATAGE!!

Leurs lobbys puissants poussent les élus des peuples à mettre un frein en essayant de faire adopter des lois qui mettraient les internautes en taule.

Ainsi commencent ces lois de censures comme SOPA/PIPA et HADOPI/LOPPSI

 

On ne peut que saluer le mouvement créé par les Américains et ceux du monde entier pour l’effort qu’ils ont mis pour préserver Internet comme il était prévu dès le début, c’est-à-dire le partage des informations et des possibilités pour que chaque internaute ne se sentent pas en faute et puissent continuer à bénéficier de la liberté d’expression. Il aurait été bien que les Français et Francophones se soient aussi mobilisés contre les lois HADOPI/LOPPSI qui ne servent à pas grand chose sinon de légiférer un type de censure. Les Américains nous ont montré une bonne leçon de mobilisation et de solidarité!

Quant aux sites sensibles qui veulent protéger leurs infos, leurs photos, leurs vidéos, leurs musiques ou autres informations sensibles, il existe des programmes pour qu’ils ne soient pas piratés. Même en “open-source”  ;-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

geneghys 24/01/2012 11:29


Merci de relayer


Bises


G.

Présentation

  • : ..un blog d'un deufr ...
  • ..un blog d'un deufr ...
  • : ..si évoluer c'est s'élever et finir par se retrouver coincé sur une branche qui risque de péter chaque fois que tu bouges, si ce terme de "révolution" signifie juste tourner autour de...alors je préfère descendre et marcher vers ce qui, de toutes manières, attend, ..ça craque dans ces vieilles branches oû on s'accroche... ..comme en terre? errer?..Actions!!..
  • Contact

Profil

  • deufr
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...

Recherche

..ça Prend La Poussière!..