Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 02:48

 

..relais, pour dire, et après j'explique:

Réunion d'information de "Copwatch"

[Rendez-vous publié sur Démosphère]

Vous êtes nombreux à avoir manifesté par vos mails, sms, coups de télephone votre volonté de participer à la démarche de Copwatch France.

Nous organisons une réunion Vendredi 21 Octobre à 20h00 métro Bastille au bar chez Oscar.

Ordre du Jour :

  • Courte présentation de l'historique et de la démarche du blog Copwatch France

  • Gestions des outils web de copwatch france qui veut participer (blog, facebook, mail...), la forme blog est elle la plus appropriée.

  • Présence de Copwatch France dans un maximum d'évènement dénonçant les violences policières, besoin de volontaires.

  • Gestion des témoignages, photos, et vidéos, et choix des contenus publiés. besoin de volontaires pour recueillir et vérifier les infos ainsi que pour mettre en forme les contenus.

  • Un groupe de travail juridique est indispensable pour pouvoir soutenir la démarche de copwatch France

  • Question diverses

  • Date heure et lieu de la prochaine réunion.

A trés bientôt donc,
l'équipe de Copwatch France.

http://copwatch.fr.over-blog.com/
copwatch.fr@gmail.com
06 01 99 20 10

...mais tout d'abord, aparté d'intermède en rapport, pour la détente....tirez-en comme vous voudrez

..comme quoi, on serait en sécurité nulle part comme qui dirait...



1ère chronique « j'ai tout vu j'y étais! »

anecdote d'un tout juste hier indéterminé de votre surement pas serviteur rien qu'ici fiché et cliché anthropomorphique de mauvais profil, ça vaut son poids lourd de cacahuetes!...

ouvrons guilleret et clapet:


je me suis fait "interrogé", sous "mon" apprécié arbre public en plein leur « parc » public, par les municipaux représentants de la sureté et de l'ordre à maintenir le périmètre sur, "à la demande de" quidam se demandant ce que je peux bien foutre là si souvent, à causer aux "ptis cons" du coin, à siffloter crayon ou bouquin en main, regarder passer les jolies dames, les cyclistes et coureurs courageux, les grands-mères et leurs petits enfants, les chiens libres de la laisse de leur maitre, à reprendre racine et pêter dans l'herbe quoi!, ..foutrefion c'est pas piqué des hannetons!

..comme ça a commencé:"..monsieur, on peut vous demander qui vous êtes?


-- si vous me demandez mon nom, j'ai aucun souci à vous le donner, par contre, j'vous le dit tout de suite, ne me demandez surtout pas de vous présenter mes papiers que j'ai dans la poche, parce que là, va falloir me donner une bonne raison que je ne suis pas sur d'admettre de votre part...


-- juste votre nom monsieur, ça ira, c'est les gens, ils s'inquiètent vous savez..


-- je comprends! inquiétude c'est mon deuxième prénom, c'est pas marqué sur mes papiers mais je vous ai dit qu'ils resteraient à leur place, au chaud derrière mon petit pétard" (terme argotique signifiant fondement).... vous y verriez provocation mais je vérifiais..i(ls ont des tonfas mais pas autorité pour me demander mes papelards, bien!.du bol j'suis pas dans le mauvais bled où y'en a qui peuvent...), bref, j'ai intégré dans la discut' quelques bonnes "audiardises" qui pourraient finir, au pire, cultes, au mieux, marrantes à souhait!..dans l'absolu, les deux!
désormais, ils savent qui je suis et ce que je fais mon cul posé sous cet arbre que j'apprécie, ils connaissent mon anamour de l'ordre décrété, savent ce que je pense de l'autorité quelle que soit son costard représentatif uniformé, le tout, avec la plus cordiale mais franchement gouailleuse des façons de parler du comment ou du pourquoi leur boulot et pas qu'eux, c'est commode et utile comme une valise sans poignées, parce que les ceusses qui les commanditent ou en auraient besoin sont majoritairement très très cons à se faire des flims, au point de flipper d'un type sous un arbre ou sur un bout d'herbe à chiens pendant que des voleurs en costumes pillent le monde sans qu'ont les poursuivent pour dangerosité à l'humanité "non-domestiquée", on va finir par nous parquer en réserve pour nous préserver?..
avec fierté de comprendre et sans me comparer, je précise que je porte des vêtements de saison, donc, rien à voir, mais fallait le dire!:"y'a des bouddhas, des socrates, des diogènes et autres Jean-Claudes ou qui sait qu'ont bien du être aussi emmerdés par la marée chaussées de sandales dans leurs temps!"(celle-ci est culte!) ce qu'en plus ils ont approuvé d'un oeil ...comment dire...ouvert?...
ça aurait été des nationaux, pareil, pas un gros mot dirigé au faciès mandaté, attaque personnelle, ou caresse dans le bon sens quand frétille l'oeil intelligent, c'est qu'on est pas des bêtes quoi!...faut pas se gêner, nous, si on cause, c'est pas nous nous faire fermer nos margoulettes!...

Extrait de « mémoires d'un biographe de lui-même, sous un arbre.. »



2ème chronique catégorie « j'ai tout vu j'y étais! »

...j'ai croisé du marre à déchausser de leurs bottes à marcher dans les clous; pour mon salut, je leur ai tiré le mien du plus grand des indexs...

CAR: quoi de plus pertinent qu'adresser salutation en langue des signes à qui, sourdingue?, répond à ordres gueulés?...

CAR: nul n'est censé ignorer la loi, mais comme je fus outre-ragé, je leur ai tiré mon salut dans le dos!

..oui je sais m'sieurs m'dames juges, des témoins affirmeront qu'un tel geste dans le dos signifiait que je ne souhaitais pas payer, je les ai bien vu, fermer leur gueule et m'envier l'hypocrite mais franche audace!....

Extrait de « chroniques justiciaires: vie à mort d'un tout petit saboteur  »



..bon, voilà, vous avez là un peu du tout, mais, comme je ne suis l'auteur de l'appel de l'ordre du jour du 21 incriminé, je me permets de le causer comme un peu je m'connais, parce que y'a pas à dire, mais y'a des choses à dire ou se demander..

..dès à présent, marrez vous aussi un peu avec l'ascenseur sans échaffaud fourré, ce qui suit reprend les points qui précèdent d'en haut, merci de votre courage.



Bon, il semblerait, non sans sens, de noter encore une fois « l'importance » de cette « loi du nombre » qui serait, et référence, et émulatrice de volonté de quelconque participation; notons également qu'au troquet, c'est pas con, au moins, ça peut faire venir les amateurs de bibines, tout en incluant aussi une partie éventuelle d'interlocuteurs mandatés à sous-marin, facilement reconnaissables à leurs consommations enchainées sans un degré pendant service (optimisme et attention de rigueur, il suffira d'ouvrir bien les mirettes et, nous-vous-eux aussi, rester dans le fond et pas confondre même si ce serait ce qu'il s'agirait à faire

reprenons l'ascenseur et survolons avec réflexions:

« Ordre du jour.. » ah..là déjà, pour tumultuer un peu, je suggèrerais personnellement « points abordés, points à discuter, points sur la table.. », préférence uniquement suggérée par le pileux au garde-à-vous à l'audition du mot ORDRE, ce qui est une envisageable réaction chez individus habituellement volontaires en lieu et place qu'on leur dise ce qu'ils pourraient ou auraient à dire, j'en connais des comme ça! Puis les ordres, ça fait venir les subordonnés, expresso, bien serrés, au comptoir



point preum's: présentation, courte, car historique récente; démarche, laquelle reste à très sérieusement définir, parce qu'à un moment, entre dénonciation des faits et délations de fait, 'faudra trouver un volontaire, commissaire à trancher?..s'agit-il de cumuler preuves d'exactions, bien que nous puissions savoir que dans l'absolu, rien qu'une c'est déjà trop, et pour en faire quoi donc? Refourguer autant d'images que de signatures sur pétition et attendre le bon déroulement d'une procédure sans réelle jurisprudence?(..historique des condamnations de l'autre camps?..)parce que le temps d'y voir clair, on en sera à porter des verres progressifs et des cannes classées 4ème catégorie, et ça, ça colle d'avance aussi la tremblote!

Puis en plus, connaissant tous quelqu'un qui connait quelqu'un qui connait quelqu'un qu'en connait un qui fait sauter les prunes, il faudrait voir à faire gare à ne pas perdre le poulet aux yeux dormant; il se compromet, certes, mais quand même, enfin, je dis ça, j'ai pas de bagnole...

point deuz':la forme, blog?site?..?..un site n'est-il pas plus facile à fermer que quantité de blogs « relais », permettant en plus une certaine « conservation »?..enfin, je dis ça, c'est que c'est comme ça que je range mes p'tites affaires parfois, je ne les perds que rarement, et surtout, j'ai mal à remettre la main dessus, quoi, vous voyez pas le principe?..



point tertio:« copwatch présent dans les évènements.. », et comment! Et comment? Ne serait-il pas judicieux de ne pas se reconnaître entre volontaires en évitant signes distinctifs logotisés sur polos des pélos, par souci de discrétion si elle fait partie de la démarche?..au contraire, peut-on titiller un peu du bleu jusqu'à échange seulement filmé une fois lancé en se laissant mettre sur la gueule pour alourdir leur note ou en répliquant légitimement à alourdir la sienne?..



aparté:un jour, quelqu'un m'a dit « il n'y a pas de question con! », dans le même temps, en réponse, pas toujours de lueur d'intelligence...



4ème abord:... »recherche volontaire administratifs et enquêteurs confirmés pour mettre tout ça carré » ça va être un beau bocard à ranger, pire, jusqu'à crouler sous les formes des contenus? Enfin, je dis ça, à priori, il y a/aura matière, sinon la démarche ne servirait à rien?..



5èmement:groupe de travail juridique, revoilà encore de la joyeuseté en son sens de soutenir la démarche, bien, est-il aussi question de soutenir les volontaires de tout poils, ou non, à l'objectif attentif de l'endroit du moment opportun à la démarche, ayant lâché leur appareil pour valeureusement sortir des cognes un copwatcher anonyme pris en flagrant-délit de vol de droit à l'image sur autorité en cours de dérapage?..parce que sinon c'est combien de temps qu'on doit filmer?...



6ème et pourtant avant dernier point:...euh...moi?..nan, rien, enfin, je dis ça, disons que c'est fait, c'est sur, faut me suivre...ah! Si! Mais on ferait pas comme le boulot des lardus là?..du coup, question volonté, pour ne pas le citer, ne comptez pas sur moi pour une fonction qui police la police, il paraitrait, en plus, qu'ils en ont déjà une!?..

ah, aussi, re-truc juridique: si on enclenche des jurisprudences compte-tenue de la jeunesse de la démarche, est-ce qu'on pourra aborder le point suivant, et si oui, de notre présence, ou de notre double prise en charge juridique (copwatcher versus la gentille police et la juste justice), enclenchée par la démarche?...



en 7:en fait, à la revoyure, mais est-ce qu'on aura une chouette séance diapo-vidéos si on a bien bossé d'avoir bleus vus cognés ou/et outrageuses bosses à raconter?..est-ce qu'on pourra revenir avec d'autres questions lourdingues qui méritent d'être posées pour ajouter une touche dont la sale loppsi 2 répond, elle, à quasi tout ces points de ce qui la concernerait nous concernant par cette démarche, enfin, je dis ça, c'est qu'en face, nous, on va pas à leur réunion...



courte présentation et démarche à aborder à a prochaine réunion des veilleurs impatients:

prochain désordre du jour: la démarche: nonchalante; la question: « vous faites quoi là? Hein vous faites quoi dites? »; ... une dizaine de volontaires en promenade urbaine ont de fortes chances de croiser 1, 2 ou plus de forces de l'ordre, tout aussi nonchalant dans la démarche, ça existe, j'en ai vu..sitôt fait, chacun d'eux pose la dite question, chacun son tour, par politesse et civilité, riant bien dans fort intérieur, à se demander s'ils auront 10 réponses ou répondront tout autant d'une unique rétorque?..

prochaine réunion: à voir avecCW, selon le nombre de leurs volontaires envoyés bien cadrer notre démarche dénonciatrice de leur éventuel manque d'humour, en plus! et selon le nombre des nôtres restant, surtout des derniers à poser la question finissant par être agaçante »vous faites quoi là?hein vous faites quoi dites? », ceusses-là ayant à être les plus vaillant d'avoir éventuellement été les derniers de la file indienne, ah oui, « point à aborder: comment établir à chacun sa place dans la file? Ordre alphabétique? Dés? Colin-maillard?résistance à l'eau?......



..deufr, persiste et signe...

 

francis-in-the-haunted-house-01-g

Partager cet article

Repost 0

commentaires

deufr 24/10/2011 23:58





troll said on 10/20/2011




Je propose une police qui vérifie le travail des juges et si ce travail est bien fait, c’est-à-dire si les juges profitent du travail de la police et si la police sert au travail des juges.
De plus, je propose que les juges donnent les bonnes instructions à la police et si elle ne le fait pas, elle doit être punissable par le juge des juges afin que le quidam victime ne se
retrouve pas accusé, ayant suivi les instructions de la police qui ne sont pas connues des juges et que ces-derniers, les juges, balaient les instructions de la police d’un geste de balayage
à la chauve-souris. Ce balayage discrédite non seulement le travail de la police sensée protéger la population, mais aussi la victime qui se retrouve tout-à-coup sur le banc des accusés en
s’entendant dire que la police n’aurait jamais dit des choses pareilles.
Donc, je propose que les juges fassent le boulot pour lequel le simple quidam victime paie, c’est-à-dire vérifier ce que la police fait, dit, écrit, bref, une administration qui coûte au
simple quidam victime mais qui ne sert à rien puisque les juges n’en tiennent pas compte.
Et de citer Maître Poncet: “Un juge est un avocat raté”!



ReplyReport user Edit










deufr said on 10/22/2011




..je propose pas de police! pas de juges! pas d’avocats!.. ce serait déjà ça, pour raccourcir, bien entendu…pour y voir un peu clair, disons qu’il faut y apporter des lanternes…



Reply Edit










administrator said on 10/22/2011




Exact! C’est pourquoi j’ai créé le groupe: le tribunal populaire!
Et on pourrait déjà ouvrir un procès populaire contre la justice qui ne fait pas son boulot et agresse sans se faire inquiéter.
(Ah ben tiens! Je viens de trouver la touche euro qui ne fonctionne pas! J’ai toujours pensé que c’était une saleté, dis donc!)



Reply Edit










deufr said on 10/22/2011




..ce pourquoi je plaiderais en tant que serrurier, une fois que l’huissier aura poser de quoi tenir la porte, et je propose d’ores et déjà de nous occuper de mon cas, dont j’apporterais
éléments supplémentaires à la bastonnade, avec cette question à laquelle réflexion vous est donnée pour quand vous voulez, 2 poings, ouvrez les guillerets:” est-on coupable de considérer les
ennemis de la police comme nos bons potes quand la vraie question n’est pas “qu’est-ce tu bois?”, mais “qu’est-ce t’as pris, que je rêgle l’addition?”…sur ce, bonne cuite,(j’parle pour moi,
quand mes potes vieillissent, ça m’fout un coup!..héhé!..)



Reply Edit









administrator said on 10/22/2011




Dac. Nous allons donc ouvrir une procédure en première instance dans ledit groupe du tribunal populaire pour défendre ton cas. La clé n’est pas compliquée à trouver: il suffit de cliquer sur le
bouton virtuel “join” sur le descriptif du groupe.
Pour y déposer tes éléments, tu connais la chanson
(Et si tu ne la connais plus, n’oublie pas que le groupe “fonctionnement du site” peut t’apporter l’aide dont tu auras besoin…au cas où)




Présentation

  • : ..un blog d'un deufr ...
  • ..un blog d'un deufr ...
  • : ..si évoluer c'est s'élever et finir par se retrouver coincé sur une branche qui risque de péter chaque fois que tu bouges, si ce terme de "révolution" signifie juste tourner autour de...alors je préfère descendre et marcher vers ce qui, de toutes manières, attend, ..ça craque dans ces vieilles branches oû on s'accroche... ..comme en terre? errer?..Actions!!..
  • Contact

Profil

  • deufr
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...

Recherche

..ça Prend La Poussière!..