Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 19:07

Pseudo-Compte rendu des débats de Paris 8 et de la Bourse du Travail

 

Ici où là, des collectifs tentent d’ouvrir le débat, ou du moins de le rouvrir en prévision d’une révolte sociale en germe. Les préoccupations tournent autour de la question des stratégies, notamment celles à adopter en cas d’étincelle, pour que « l’insurrection qui vient » ne nous échappe pas comme toujours, récupérée et anéantie par le pouvoir. Ça répond à une triple angoisse qu’on a tous : si jamais ça pète, comment on se positionne, comment on procède et avec qui on s’organise ?

Ce jeudi à Paris 8 et ce vendredi à la Bourse du Travail de la rue du Château d’eau, des débats ont été organisés par des collectifs politiques qui ont le mérite de vouloir mettre de côté leurs étiquettes pour donner toute sa chance au débat d’idées. Contestables ces collectifs ? Oui, sans doute, comme tout groupe politique qui se risque à tenter d’« unifier » des sensibilités et tendances politiques que beaucoup oppose : on se réunit souvent en collectif avec les gens qu’on côtoie, donc forcément en fonction d’affinités politiques. Du coup, dans la façon dont ces débats s’organisent, il y a forcément un parti-pris initial qui se dégage.

Certains pointent aussi du doigt les lieux choisis par ces collectifs pour se réunir : ici on accuse une « avant-garde » d’avoir choisi un amphi de fac, ici des « syndicalistes » de se réunir dans une bourse du travail. Mais au final, tout le monde s’en fout de la couleur des murs et il n’y a guère que les puristes qui s’en offusquent. Cependant, on aimerait pouvoir leur demander de proposer de meilleurs lieux, ce qu’ils ne font pas : la recherche du consensus politique semblent leur faire peur ou les emmerder carrément. Ils ne sont jamais dans les débats organisés hors de leur « milieu ».

Au final, qu’est-ce qu’il ressort de ces deux débats ?

Le premier, organisé par le NPA et Sud à la fac n’était pas bien rempli, une trentaine de personnes tout au plus. Deux intervenant invités, l’un tunisien et l’autre espagnol, y ont présenté leurs luttes respectives, puis les discussions se sont axées particulièrement sur la lutte des indigné.e.s et leurs spécificités locales. Le mouvement espagnol nous apparaît comme bien plus éveillé qu’en France, et plus abouti et radical à Barcelone qu’à Madrid, car plus en lien avec les luttes locales de travailleurs. Par ailleurs, un constat semble s’imposer : la révolution tunisienne n’est pas aboutie, elle apparaît comme une nouvelle « transition » sans réel bouleversement politique. Malheureusement, le débat ne dépasse pas les constats théoriques et ne s’engage pas vraiment sur le terrain des pratiques révolutionnaires, comme on l’aurait espéré en voyant son titre « Quelles stratégies pour les révolutions du XXIème siècle ? ». On reste dans l’analyse quasi historique. Pour autant, on sent dans les questions qu’il existe une envie de « faire mieux »...

Le second, organisé par le Comité de lutte de travailleurs interpro de la Gare de l’Est né durant la lutte contre la réforme des retraites (fin 2010), a réuni également une trentaine de personnes. Dans ce débat se sont affirmées trois tendances (grosso modo) : la première, trotskyste et partisane d’un pouvoir aux soviets de travailleurs mais sans Etat, la seconde, bolcheviste et favorable à un Etat ouvrier s’imposant par la violence (communiste autoritaire), la troisième, anarchiste (communiste libertaire) et hostile à l’idée d’une révolution planifiée et/ou favorable au spontanéisme insurrectionnel (mais réfléchi tout de même). Une bonne partie de la discussion s’est braquée sur l’histoire des mouvements révolutionnaires et a pointé très rapidement les points de dissensions historiques entre les diverses tendances du communisme (rapport au pouvoir et à l’autorité, utilisation de la violence et de la lutte armée, existence d’un Etat et d’un « programme révolutionnaire », lutte des classes, ouvriérisme...). Occulté par ces points de désaccord, la réflexion sur les stratégies et pratiques pour une révolution de nos jours s’est noyée dans un faux débat entre personnes pour lesquelles le consensus est impossible, mais qui tentent de se convaincre qu’elles peuvent évoluer dans une lutte commune.

Pour autant, la rencontre est indispensable, car le conflit est nécessaire. Discuter, confronter nos idées, permet de soumettre perpétuellement ses propres idées à la critique et de ne pas s’enfermer dans des certitudes. On manque fortement (en France) de passerelles entre les différents collectifs et courants révolutionnaires et/ou insurrectionnalistes.

De ces débats ressortent, selon moi, des questionnement fondamentaux :

- Quelles doivent être les étapes stratégiques d’une révolte pour qu’elle aboutisse sur une vraie transformation ?

- Quelle est la meilleure forme d’organisation collective pour éviter la récupération et la trahison ?

- Que se passe-t-il en cas de prise des armes si on n’a pas réfléchi au préalable à des stratégies pour éviter les nouvelles prises de pouvoir autoritaires ?

- N’est-il pas indispensable de discuter en tout premier lieu de notre rapport à l’autorité, au pouvoir et à l’Etat avec les autres composantes du mouvement révolutionnaire avant de concocter des alliances stratégiques ?

- Ne serait-il pas pertinent de définir collectivement l’ensemble des caractéristiques, aspects et formes de la contre-insurrection afin que chacun soit en mesure de distinguer les « amis » des « ennemis » ?

L’anéantissement des soviets et le massacre des anarchistes ukrainiens (makhnovistes) et russes (marins de Kronstadt) par les bolcheviks, la compromission des anarchistes dans la république espagnole des années 1930, la trahison des travailleurs par les centrales syndicales jusqu’à nos jours, la collaboration du PAME avec la police contre les manifestants en Grèce, l’attachement indéfectible d’une majorité de la population à l’Etat dit "providence", l’incapacité des mouvements insurrectionnels à vaincre face au techniques de la contre-insurrection et à la puissance des polices et armées contemporaines, etc., sont autant de réalités historiques et politiques qui doivent alimenter nos réflexions afin qu’on puisse envisager des stratégies de révolte nous permettant d’éviter de nouveaux échecs...

I.B.

voir les infos complémentaires ?

  • Enfin ca bouge un peu10 décembre 02:08

    Oui mais la au moins d’accord ou pas d’accord entre eux les gens débattent ça change des illuminés de la défense et leur démocratie réelle à la sauce new age a la c...

  • Si un collectif te convient pas dans son organisation et son fonctionnement tu as deux options :

    1. te plaindre et théoriser ta plainte, ce que tu fais avec un talent tres partagé dans les milieux libertaires. 2. animer ta propre tendance dans le collectif (ou en initier un autre) et sensibliser aux questions que tu poses pour qu’elles soient traitées.

    Évidemment la 2e façon exige de ne pas se limiter à une lecture victimologique de sa propre identitié politique. Sa suppuse donc une longue lutte préalable contre soi-meme.

  • En l’occurence, j’ai adopté la deuxième option et j’ai fais un compte rendu aussi ici de ce que j’en ai tiré. Je ne comprends pas ta critique Pedro. Est-ce que tu essayes de supposer les sentiments qui m’animent, comme une sorte de super-voyant ? Et où est-ce que tu vois une quelconque forme de victimisation ?

Transmis par Eva Lock Khwua et pécho là: http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/

Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 11:46

 

 

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 05:58


http://img.over-blog.com/400x178/2/67/24/81/Logo_Zelium_Blog_650x290.jpg

 

"Raisins secs et mimosas !

 

Un journal qui meurt, c’est un peu comme les raisins secs qui restent collés sur les poils du cul quand on fait caca dans la nature et que l’on se torche avec des feuilles de mimosa.

 

On se dit, le format était-il trop petit ? la couleur était-elle trop jaune ? Est-ce la saison du mimosa ? Quand on s’est bien questionné sur la forme, on s’interroge sur le fond :

 

Était-ce trop liquide ?, Y avait-il trop de matière ? Était-ce trop dur ? Y suis je bien allé assez fort ?


On trouve toutes les réponses du monde et l’on se dit que la prochaine fois on ira dans de beaux chiottes tout blancs avec du papier de soie et du savon à cul même si ça doit pas faire plaisir aux amoureux de la nature.

 

N’empêche qu’en attendant, on a cette curieuse et déplaisante sensation d’avoir un truc collé qui gêne et que l’on aimerait bien y mettre les doigts mais que ça se fait pas !

Alors bien sûr les copains et les copines affluent pour donner leur avis :


-Prends une douche anale.

-Fais toi lécher le fion.

-Va voir un psy.

-Rejoins le combat des pécheurs de crevettes.

-Non au nucléaire.


Un jour, il faudra qu’un philosophe nous apporte son éclairage sur les raisins secs collés aux poils du cul.

Un philosophe engagé, n’hésitant pas à se positionner sur le théâtre des opérations, un philosophe tenant bien haut, perché sur un doigt vengeur et pénétrant, un rouleau de PQ rose, parfumé à l’Eucalyptus, un philosophe qui nous expliquera que plus un journal ressemble à du papier chiotte, plus il a des chances de se vendre au plus grand nombre.

 

Que nous autres, avec notre Zélium, ressemblant à s’y méprendre à une feuille de mimosa arraché à sa tige par un jour de bourrasque, nous n’avions aucune chance de torcher correctement ces trous de balle qui dégueulent leur haine de l’humanité.

 

Nous autres, nous offrions des fleurs jaunes en grappe, des dirigeables indirigeables, des bouquets d’amoureuses aux cœurs carmins, des mecs à la bite vengeresse qui acculent des politiques, des filles clitoridiennement incorrectes enchattant d’incorrigibles machistes.

 

Nous autres, nous rigolions de la mort, de la tremblante du mouton, de la faillite des bourses, de la mémoire des vieilles, de la queue pendante des patrons, du cancer qui nous rongera tous et mêmes des potes qui crèvent sous les litres de jaja et les volutes de tabac.

 

Nos lectrices voyaient des matins blêmes et des levés de soleil mirifiques, là où les autres ne voient qu’une affreuse nuit de cauchemars.

 

Nos lecteurs voyaient de beaux combats contre tous les pouvoirs et des piques ensanglantés là où les autres ne voient que des mots enchaînés aux plumes des impuissants. Et nous rêvions ensembles et cela nous suffit.


Enfin de compte, nous ne regrettons pas ce mimosa trop jeune, trop jaune, trop pur, trop petit, trop fin.

 

Nous ne regrettons pas le voyage en rêverie et moins encore l’impossible utopie même si, on a cette curieuse et déplaisante sensation d’avoir un truc collé aux poils du cul."

 

Etienne Liebig

Par Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif Publié dans : Nos publicités sont plus belles que les "leurres". Communauté : les amis du negatif

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 18:23

Par Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES Communauté : les amis du negatif

 

 


Tiens, du côté des frenchies et de leurs débats sur le voile, la laïcité, la burqa et « le niqab ta sœur », je viens d’en découvrir une bien bonne:

 

Dans les règlements du SÉNAT et de l’ ASSEMBLÉE NATIONALE définissant les modalités d’accès à ces vénérables bâtiments les femmes n’y sont admises qu’à la condition expresse d’y avoir les bras couverts!


Les bras nus y sont interdits de cité.

 
Et çà, c’est toujours en vigueur…


En 81 une femme encore dans l’ignorance de ces dispositions étaient passée outre et s’est faite huer par ses pairs et même ses consœurs…


J'en ai entendu le témoignage dans le cadre très discret et feutré de la pudique commémoration du 10 Mai 81...

 

Nous, amis des Bonobos, tu penses bien si on s’en cogne et aussi leur adressons-nous un bras d’honneur énergique et bien velu au coude.

 

http://gauchedecombat.files.wordpress.com/2011/05/1495989062_small1.jpg?w=240&h=300

 

Steph

 

...Mais les chers confrères mâles du Sénat et de Las-d'emblée nationale doivent être aussi couverts,quelle chasteté ! tu diras au moins ça prévient le risque qu'ils fassent des enfants entre eux. Et ces bras cachés valent mieux que ces bras-cassés ! Bisous à todos de nosotros

 

Commentaire n°1 posté par ghyslaine asper

 

......

 

 

un témoignage accablant de cet ancien dépité:

 

"..j'arrive, bien peigné et luisant pour ma toute première séance, vote sur la réforme de la police, "au cul la peau lisse!.." que je dit en leur montrant mon urne, ben ils m'ont viré, parce que j'avais pas de chemise...on m'avait bien dit.."fais gaffe Gégé*, c'est pas qu'ils ont pas d'humour gras, au contraire! mais 'sont carré, faut pas jouer de l'alinéa.."..

* par souci d'anonymat et de rédemption, le nom a été changé et le cliché rendu méconnaissable, vous pouvez cependant accéder à notre service archives vidéo sur demande sur le site de notre chaine Parlez Menteurs!..on a les bandes!...


..et vous, les glandes pileuses?..héhé..

 

..deufr...

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 12:14

29 avr 2011 Laisser un commentaire

[Edit]

http://www.libertahastalavictoria.com/article-edf-loi-nome-c-est-vote-c-est-vole-72732027.html

GARE!!! SURTOUT NE SIGNEZ RIEN EN MATIÈRE DE  PROPOSITIONS FÉCALES DE  EDF!

Compteurs:

C’EST LA FÉE « EDF-J’T'EMBROUILLE »  QUI NOUS LES  ZOUILLE !!!

-Bip-bip/Dong-kong-Nome:

- »Vous souhaitez une information sur votre facture?

Cognez: 1.

- »Vous souhaitez une information sur votre abonnement?

Cognez: 2.

- »Vous souhaitez contester une opération?

Passez vite fait  à la savate ou au Kung-fu!!!

Surtout ne faites pas la planchette japonaise!!!

 


FAITES TOURNER, FAITES TOURNER, FAITES TOURNER

!!! 

Par Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif – Publié dans : GUERRE SOCIALE – Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! A vous de jouer! Cliquez ici!!!

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 12:18

Nous avons enqéquété sur le devenir des progénitures des bonobos soumis aux modes de vie occidentauphyolisés  avec les habituelles traccasseries idiotes empliées à ces accouplements en "laid galisés" laissant à courts termes des déchirements et carences opposant naguère et sordidement des vivants par le truchement de gens de robe tarifés....

Ceux qui s'en sortent le mieux sont souvent ceux qui font souffrir le plus...

Le Bonobo sensible qui reste est alors, en proie à de graves névralgies, couvert de lettres recommandées et même accusé de réceptions horodatées...

 

Les pénibles conclusions de notre étude nous montrent un enfant bobono devenu par réaction "trader" et abonné au financial-times, sur la Baltique en 1999.

 

Plus jamais ça

!!!

http://gauchedecombat.files.wordpress.com/2011/04/hp84490011.jpg?w=150&h=145

Plutôt un joyeux régime de beuhnanane

 

-steph-

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 13:45

Tout s’aggrave d’heure en heure.!



Récapitulons:


-Un séisme de 8.9 pousse mémé dans les escaliers de Richter-Dior:


Ça va.


-Un Tsunami presque sans précédent ravage les côtes nippones. des gymnases sont miraculeusement épargnés:


Ça va.


-Tous les réacteurs de la centrale nucléaire locale ont pété comme des œufs de tordus – on ne nous parle pas des autres pourtant à proximité-.


Ça va aussi.


-Nicolas Sarkosy arrive en Chine aujourd’hui:Le désastre est imminent!

 
Ça va encore!


-Sarkozy sera dans la journée au Japon: demain :le Grand Fuji Yama sera tout simplement rayé de la carte!


ALERTE MAXIMUM:


Les alpinistes japonais des "classes-moyennes" devront-ils bientôt se rendre à Disney-Land-Paris pour y faire de la varappe équipés de Nykon-Kodak?


Alors là:

Savapuduku!



http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 15:10


« AUBE DE L’ODYSSEE »…

[Edit]


« l’odyssée de l’ombre à culs lasses »

« l’odyssée à l’ombre des culasses »?

Tu préfères quoi?


Qu’est-ce qui se lisse le mieux?

-Nouveau sujet du Bac  armé & littéraire 2011?-

 

Lancement d’un nouveau porte-avion

 » Le St-Exupéry »

???

______________________

Ça, ça chie à l’oreille

_____________

___

 

Par AZA EL ZYMO & les Encyclopédistes du Chaos - Publié dans : GUERRE/CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Ecrire un commentaire

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 09:58

Pôv' ministre!!!

 

Alain Juppé a assuré à Sud Ouest qu'il ne touchait "que" 17.658 euros par mois et non 32.500 euros comme l'affirme l'élu du PS:

"En tant que ministre, je touche une indemnité de 12.158 euros par mois, et je touche 5.500 euros comme maire et premier vice-président de la Communauté urbaine de Bordeaux, soit 17.658 euros, c'est tout."

En outre, dépassant d'à peine  quelques petits sous le plafond requis, auxquels s'ajoutent les divers autres petits avantages liés à la fonction  A.J ne peut prétendre à bénéficier des paniers repas des restau du Cœur.

 

Hé? le chauve? T'as pas cent boulles ???

--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

Repost 0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 14:43


LE GROIN A L'AFFUT DE BONNES TRUFFES,


LA "PANZER BLONDE"

 

VIENT D'ÊTRE PROPULSEE "GRAILLON EN CHEF"

 

DU FRONT HAINE!

_____________________

 

Non mais....Vous n'auriez tout de même pas voulu qu'elle devienne "petit rat de l'opéra," barython des cours Georgette Brayer,  souffleuse au théâtre du rond-point,  trapéziste au Cirque d'hiver ou même caissière dans votre super-marché, concierge de votre immeuble?  non? Si?


Ha....

 

 

Par Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES - Communauté : les amis du negatif

Par AZA EL ZYMO & les Encyclopédistes du Chaos - Publié dans : GUERRE/CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Ecrire un commentaire -

Repost 0

Présentation

  • : ..un blog d'un deufr ...
  • ..un blog d'un deufr ...
  • : ..si évoluer c'est s'élever et finir par se retrouver coincé sur une branche qui risque de péter chaque fois que tu bouges, si ce terme de "révolution" signifie juste tourner autour de...alors je préfère descendre et marcher vers ce qui, de toutes manières, attend, ..ça craque dans ces vieilles branches oû on s'accroche... ..comme en terre? errer?..Actions!!..
  • Contact

Profil

  • deufr
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...
  • ..une gueule pour l'ouvrir, des mains pour tenir des outils, des pattes pour parcourir, un cerveau pour réfléchir..on's'bouge alors!...

Recherche

..ça Prend La Poussière!..